VMC simple flux : comment choisir le modèle qui convient le mieux à votre logement ?

VMC simple flux

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) est essentielle pour assurer une bonne qualité de l’air dans votre logement. Cependant, choisir le modèle de VMC simple flux qui convient le mieux à votre logement peut s’avérer difficile. Si vous recherchez des conseils pour choisir le modèle de VMC simple flux le plus adapté à votre logement, technitoit.com peut vous aider. Dans cet article, nous allez découvrir les différents types de VMC simple flux, leurs avantages et inconvénients, ainsi que les critères à prendre en compte pour choisir le modèle qui convient le mieux à votre logement.

Qu’est-ce qu’une vmc simple flux ?

La VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) simple flux intégrant un aérateur et un système d’extraction s’insère sous une fenêtre ou une trappe d’aération et travaille en permanent. Elle permet le renouvellement de l’air intérieur par une entrée d’air neuf filtré et de l’air vicié capté à travers une sortie, selon le principe de la ventilation double flux. Contrairement à la VMC double flux, le flux d’air entrant n’est pas soumis à une filtration fine et donc, le renouvellement d’air est moins efficace.

Comment fonctionne une vmc simple flux ?

Le fonctionnement de la VMC simple flux est simple. Un moteur situé à l’extérieur du mur retirant l’air vicié aspire l’air par le conduit de sortie. Un système d’aération se trouve à l’intérieur du logement et relie l’entrée d’air neuf (ou entrée extérieure) pour créer une dépression. La VMC s’assure de ce que l’air vicié ce retire vers l’extérieur, et que le nouvel air propre pénètre à l’intérieur du logement.

Choisir la vmc appropriée pour votre logement

Pour équiper un logement avec une VMC simple flux, vous devez vous assurer qu’elle convienne aux spécificités de votre espace et aux besoins de ventilation. Voici les principaux critères à prendre en compte pour le choix d’une VMC :

Type de logement

Une ou plusieurs VMC simple flux sont nécessaires pour les logements compris entre 30 m² et 90 m², en divisant le logement en pièces et en utilisant une VMC pour deux pièces. Par ailleurs, chaque pièce de façon individuelle requiert un seul modèle de VMC. Les modèles à double flux peuvent être installés dans les logements supérieurs à 90 m².

Taille et contraintes de l’espace

Un modèle adapté dépend de la taille de l’espace et des contraintes de sécurité. Si l’espace intérieur comprend un plafond bas, des passages étroits ou des déplacements lors de l’achat et l’installation de la VMC doivent être pris en considération. Une attention particulière sera portée au nombre et à la taille des grilles et leurs positions dans le logement.

Accessoires complémentaires

Vous devez également vérifier qu’une VMC simple flux est dotée des fonctionnalités supplémentaires appropriées pour assurer un fonctionnement correct. Les caractéristiques supplémentaires peuvent inclure des Variateurs de Vitesse qui ajustent la force d’aspiration, le Bypass ajustant la vitesse de rotation du flux d’air, le Réglage Progressif réglage de l’aspiration de l’air et des réglages électroniques autorisant l’ajustement des caractéristiques nécessaires pour assurer un fonctionnement efficace.

Économies d’énergie et performance

La technologie moderne peut offrir des unités à économie d’énergie avec des moteurs à faible consommation. Vérifiez que votre modèle de VMC est pourvu d’une performance exceptionnelle et d’économies d’énergie. Une VMC ajustable à haut rendement est un choix judicieux.

Les étapes de l’installation d’une vmc simple flux

Après avoir choisi le bon modèle de VMC en fonction des caractéristiques de votre logement, vous devez procéder à l’installation. Suivez ces étapes de mise en fonction d’une VMC simple flux :

Préparation des travaux

Commencez par positionner le boîtier principal contenant les contrôles, l’unité moteur et d’autres accessoires nécessaires à l’installation. Assurez-vous que le kit soit déballé et préparé avant de passer à l’étape suivante.

Installation des gaines

Ensuite, reliez le boîtier principal à un moteur qui sera installé sur le mur extérieur. Vous pouvez choisir entre des gaines métalliques enroulées, en PVC ou en mousse isolante. Les modèles flexibles s’insèrent entre les entrées et les sorties et peuvent être montés rapidement. Ensuite, reliez les gaines au système moteur en procédant avec précaution pour éviter toute fuite.

Mise en place du moteur

Une fois la gaine bien sécurisée et les câbles reliés au boîtier principal, passez à la mise en place du moteur sur le mur extérieur. Fixez ensuite la grille d’entrée et de sortie du système à leur emplacement respectif selon les instructions du fabricant.

Réglages et tests

Une fois les grilles en place, les câbles connectés et le moteur mis en place, faites fonctionner le système et contrôlez si le débit d’air est de la bonne taille et bien orienté. De plus, vérifiez les niveaux sonores et procédez à des réglages si nécessaire. Pour terminer, assurez-vous que le système fonctionne correctement sans fuite et que la pression et les volumes corrects sont maintenus.

Les bonnes raisons d’opter pour la pieuvre électrique
5 erreurs courantes d’entretien de la climatisation